Catégories
Driss AÏT YOUSSEF interventions Médias

Revoir mon intervention dans l’émission l’info s’éclaire

J’étais l’invité, il y a quelques jours de l’émission « l’info s’éclaire » pour évoquer l’arrivée sur notre territoire de l’Ocean Viking, ce bateau qui a dérivé pendant plus de 20 jours. 

J’ai précisé à cette occasion le dangereux parallèle à évoquer lors des mêmes débats la question migratoire et la délinquance. En effet, il y a un biais à montrer le besoin de recruter d’étrangers pour soulager des filières en tension et l’expulsion légitime d’étrangers délinquants du territoire.  Cette association de mots est la même qu’utilise Matteo Salvini, leader politique italien et ancien ministre de l’intérieur.

En tout état de cause, les flux migratoires ont significativement augmenté de 2020 à 2021 ce qui à mon sens doit interroger l’union européenne sur la mesure de son aide aux pays en voie de développement. 

https://www.france.tv/franceinfo/l-info-s-eclaire/4324942-emission-du-vendredi-11-novembre-2022.html

Catégories
Driss AÏT YOUSSEF interventions Médias

Revoir mon intervention sur France info

J’étais l’invité cette semaine de l’émission les informés de France Info pour évoquer les annonces du gouvernement en matière d’immigration.

J’ai indiqué qu’il y avait un biais à évoquer au même moment délinquance et immigration. Je suis pour dissocier les deux sujets afin d’offrir à nos concitoyens des débats sereins pour des actions efficaces. 

En effet, les étrangers qui commettent des actes repréhensibles n’ont en fonction des situations aucune vocation à rester sur notre territoire. Cette politique est déjà en vigueur dans notre pays par des actes administratifs dont la finalité est l’éloignement des étrangers devenus indésirables. 

S’agissant ensuite de l’immigration, notre pays a besoin de personnels que nous ne trouvons pas sur notre sol. Il est faux de considérer que ce sont uniquement des métiers peu ou pas qualifiés que ne veulent pas faire les Français. Le décret du 1er avril 2021 recense environ une vingtaine de métiers en tension par région parmi lesquels des emplois très qualifiés comme géomètre, ingénieurs en cadres et télécommunication, infirmiers…

Il y a donc un problème de formation et d’attractivité des filières que le gouvernement doit regarder avec sérieux.

https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/les-informes-de-france-info/injure-raciste-d-un-depute-rn-a-l-assemblee-nationale-le-projet-de-loi-immigration-quelles-mesures-et-la-precarite-alimentaire-en-france-les-informes-du-jeudi-3-novembre-2022_5428783.html

Catégories
Driss AÏT YOUSSEF interventions Médias

Revoir mon intervention sur la chaîne BFM TV

J’étais l’invité ce week-end de la chaine BFM TV pour évoquer la mobilisation à Sainte-Soline contre la construction d’une bassine permettant à des agriculteurs d’irriguer leurs champs en eau, l’été. 

C’était l’occasion pour moi de revenir sur les enjeux de sécurité consécutivement à la mobilisation d’élus, de manifestants et de casseurs malgré les interdictions préfectorales confirmées par la justice administrative. 

Ce rassemblement bien qu’interdit a généré des violences graves contre les gendarmes en plus de dégradations rendant ainsi le message des manifestants inaudible.

Il faut y voir une nouvelle forme de mobilisation certes interdite mais tolérée avec la présence de forces de l’ordre dont la mission principale est de sécuriser ces regroupements. Ces manifestations sont souvent l’occasion pour des individus de commettre des exactions contre les gendarmes et policiers coupables selon eux de défendre un État protecteur des riches au détriment des pauvres.

D’ailleurs, les élus sont de moins en moins épargnés par ces extrémistes à l’image de la dégradation du véhicule de Yannick Jadot qui ne cautionnerait pas selon eux cette violence indissociable de leurs idées. 

https://www.bfmtv.com/replay-emissions/bfm-story-week-end/story-1-tensions-a-sainte-soline-5-gendarmes-et-2-manifestants-blesses-29-10_VN-202210290271.html

Catégories
Driss AÏT YOUSSEF interventions Médias

Revoir mon intervention sur TF1

J’étais l’invité du journal de 20 heures de TF1, cette semaine pour évoquer les raisons d’un faible niveau de délivrance de laisser passer consulaire (LPC) de certains pays. Au préalable, il parait indispensable de préciser que la grande majorité des OQTF (obligations de quitter le territoire français) – environ 62 000 en 2021 – ne donne pas lieu à placement de l’individu dans un lieu de rétention administrative. En effet, la plupart des étrangers sont invités par leurs propres moyens à retourner dans leur pays d’origine. C’est ce qui explique le faible niveau de mesures exécutées (5,6%). Sur les individus placés en local ou centre de rétention administrative, il convient de noter que le taux d’exécution est nettement meilleur mais que la durée maximale ne peut excéder 90 jours tout en ayant à l’esprit que les places restent limitées à 1 719. Durant cette période, les recherches sur le pays d’origine de l’étranger sont réalisées afin, le cas échéant de solliciter du pays un LPC. Seulement, cette durée n’est pas toujours suffisante pour établir la provenance de l’étranger. Parfois même, le pays tiers refuse de délivrer un LPC au motif que l’individu pourrait poser une menace grave pour la sécurité publique dans son pays d’origine. Il ne faut pas espérer une amélioration de la situation à brève échéance du fait du nombre important de candidats à l’immigration (+54% en 2021 vs 2020) et de nombre de plus en plus élevé de mesures administratives de retrait ou de non-renouvèlement d’une autorisation à rester sur le territoire français (60 000 en 2021).

https://www.tf1.fr/…/le-20-heures-du-mercredi-19…

Catégories
Driss AÏT YOUSSEF interventions Médias

Mon intervention sur France Info sur la crise au sein de la police judiciaire

J’étais l’invité de l’émission « les informés » de France info, ce vendredi pour aborder la crise au sein de la police judicaire accentuée par le limogeage du directeur de la zone sud de la police judiciaire, Éric Arella.  

Cette tension fait suite au projet du ministre de l’Intérieur de rassembler tous les effectifs de police (police aux frontières, sécurité publique, police judiciaire, renseignement) sous la direction d’un même directeur appelé à prendre la fonction de directeur départemental de la police nationale, lui-même rattaché directement au préfet. 

Seulement, les fonctionnaires de la PJ n’y sont pas favorables pour plusieurs raisons mais principalement parce qu’ils redoutent d’être appelés à traiter des dossiers de petites et moyennes délinquances alors même qu’ils sont dédiés car spécialisés des affaires de grande délinquance dites aussi affaires complexes. 

En effet, il existe aussi une filière investigation au sien de la sécurité publique qui traite cette délinquance du quotidien qui mine le moral des Français. Ces officiers de police judicaire localisés généralement dans les commissariats sont submergés par un flux continue de procédures au point d’atteindre en juin 2022 un stock de 2,5 millions d’affaires en attente ce qui fait environ une centaine de dossiers par enquêteur.  

L’autre inquiétude vient de l’autorité judicaire (procureurs et juges d’instruction) qui voit dans cette réorganisation une remise en cause de l’indépendance de la justice si le futur directeur décidait d’affecter des ressources contraire à la volonté de la justice judicaire sachant que l’officier de police judiciaire tient sa légitimité et rend compte de ses investigations à l’autorité judicaire. 

Cette réforme n’a pas fini de parler d’elle. 

  https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/les-informes-de-france-info/crise-des-carburants-malaise-dans-la-police-judiciaire-et-l-europe-face-a-la-crise-energetique-les-informes-du-vendredi-7-octobre-2022_5376070.html #police #france #policejudiciaire #PJ #Darmanin #justice

Catégories
Driss AÏT YOUSSEF interventions Médias

Revoir mon intervention sur BFM TV

J’étais l’invité il y a quelques jours de BFM TV pour évoquer l’élimination du leader d’al-Qaïda, Ayman al-Zawahiri pour un drone de la CIA. 

J’ai indiqué à cette occasion que la CIA avait éliminé un idéologue et pas un chef de guerre. Autrement dit, son élimination ne changera ni la philosophie d’Al-Qaïda ni la stratégie sur le terrain. D’ailleurs, al-Zawahiri n’a aucun contrôle sur les organisations terroristes affiliées à sa mouvance en Afrique notamment au Maghreb et depuis peu au Sahel.

En réalité, un an après leur retrait d’Afghanistan, les USA entendaient signifier au régime taliban qu’il se réservait la possibilité de frapper sur leur territoire afin d’éviter à ce pays qu’il ne redevienne un repère de terroristes internationaux. 

A titre subsidiaire, je m’interroge sur la localisation précise du terroriste transmise à la CIA sachant que sa tête était mise à prix pour 25 millions de dollars. 

#terrorisme #Alqaida #Afghanistan #cia

https://www.bfmtv.com/international/driss-ait-youssef-docteur-en-droit-public-et-specialiste-des-questions-de-securite-dresse-le-portrait-du-chef-d-al-qaida-abattu-par-une-frappe-de-drone_VN-202208020231.html

Catégories
Driss AÏT YOUSSEF interventions Médias

Revoir mon intervention sur France Info

J’ai participé à l’émission spéciale 13 novembre dans Les Informés de France Info. 

J’ai analysé à cette occasion le jugement rendu par la cour d’assises spécialement composée, le 29 juin dernier. 

J’ai indiqué, à cette occasion que les peines prononcées reflétaient à mon sens une juste appréciation des crimes et délit commis, par les juges professionnels et son président, Jean-Louis Périès.   

Ainsi, Salah Abdeslam – principal accusé – a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité incompressible. Autrement dit, M. Abdeslam ne pourra formuler aucune demande de remise en liberté avant 30 ans. Il pourra après cette période solliciter du tribunal d’application des peines une demande de libération sans aucune garantie.    

D’autres prévenus qui comparaissaient libres ont également été condamnés à des peines de prison avec sursis. Ils ne retourneront pas en détention compte tenu d’une part de la détention dont ils ont fait l’objet et du jeu des remises et d’autre part du prononcé du sursis dans leur peine. La cour spécialement composée a fait preuve d’indulgence contre ceux qui ne connaissaient pas le projet de ces terroristes condamnés à leurs côtés. Leur attitude pendant le procès et la condamnation sans ambiguïté de ces attaques aura donc joué en leur faveur.  

Enfin, il parait indispensable de saluer le travail remarquable des magistrats du parquet national anti-terroriste et des enquêteurs pour la célérité et le professionnalisme avec lesquels ils ont mené cette procédure. Si le jugement a suivi en grande partie le réquisitoire c’est bien en raison de la solidité de la procédure. 

Le prochain procès pour terrorisme se déroulera le 5 septembre prochain avec 8 personnes dont 3 poursuivies pour association de malfaiteurs terroriste soupçonnées d’avoir apporté un leur concours à Mohamed Lhaouaiej Bouhlel auteur de l’attentat de Nice, le 14 juillet 2016. 

https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/les-informes-de-france-info/speciale-13-novembre-les-informes-de-franceinfo-du-mercredi-29-juin-2022_5198581.html

Catégories
Médias Tribunes

Mon interview dans le journal Midi Libre

J’ai donné une interview au journal Midi Libre qui consacrait un dossier spécial sur la sécurité en vue de l’élection présidentielle.
J’ai souligné, une fois encore, combien la surenchère verbale des candidats est contreproductive. Elle supplée, hélas un travail de fond nécessaire à l’édification d’une politique publique de sécurité.
En effet, si des moyens très conséquents ont été déployés pour remettre à niveau les forces de sécurité intérieure, il reste un volet occulté qu’est la jeunesse. Les chiffres sont particulièrement inquiétant quand on sait que des milliers de jeunes n’ont pas regagnés les bancs de l’école après la levée des confinements. La carence du ministre de l’Éducation est patente.
Par ailleurs, la sécurité ce n’est pas que la répression mais c’est aussi investir dans des dispositifs préventifs. De ce point de vue, on ne peut que constater la limite des propositions des différents candidats.
J’ai indiqué pour conclure, lors d’un entretien avec le président de la République que la jeunesse doit faire partie de l’équation dans une politique de prévention et de lutte contre l’insécurité…loin très loin donc des provocations haines de certains candidats.


https://www.midilibre.fr/2022/02/14/lexpert-en-securite-driss-ait-youssef-reflechir-a-cette-jeunesse-qui-est-dans-lensauvagement-et-la-violence-10110561.php

Catégories
Driss AÏT YOUSSEF interventions Médias

Driss AÏT YOUSSEF : Pour écouter mon intervention sur Franceinfo

J’étais l’invité de la radio FranceInfo pour évoquer le déploiement de la société militaire russe, Wagner au Mali.
J’ai indiqué que les putschistes maliens avaient commis une erreur en autorisant cette société à déployer ses activités au Mali. Ces mercenaires sont déjà à l’œuvre dans certains pays comme l’Ukraine, la Syrie, la Libye ou encore la République de Centrafrique avec souvent des accusations d’exactions.
Par ailleurs, cette société proche du pouvoir russe se lance généralement dans des opérations de prédation contre les ressources minières et notamment aurifères là où elle intervient.
Sur le plan politique, la junte militaire a trahi de nombreux pays occidentaux qui ont engagé de nombreux moyens pour combattre les djihadistes dans la bande sahélo-saharienne. La France, elle s’est engagée militairement à la demande du gouvernement démocratiquement élu, en janvier 2013 pour enrayer la progression des terroristes islamistes sur le point de faire tomber le Bamako. Depuis le lancement de cette opération « serval », la France a perdu 52 militaires.
Enfin, la mobilisation d’une société russe militaire est une autre trahison pour le peuple malien qui espérait des putschistes militaires un combat acharné contre les terroristes plutôt que contre un président et un premier ministre qui tentaient de se défaire d’une militarisation des institutions maliennes.
Pour conclure, les militaires doivent sans délai organiser des élections démocratiques pour confier le pouvoir à un gouvernement civil, étape indispensable avant la stabilisation du pays.


https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/les-informes-de-france-info/les-informes-de-franceinfo-du-vendredi-24-decembre_4875503.html

Catégories
Médias Non classé Rapport

Une rencontre avec Ali Soufan

J’ai rencontré cette semaine, Ali Soufan, ancien agent du FBI considéré comme l’un des meilleurs spécialistes du contre-terrorisme dans le monde.
Pour rapidement restituer son histoire, Ali Soufan est déployé au Yémen en 1998 pour traquer les terroristes d’Al Qaïda responsables des attentats contre les ambassades américaines au Kenya et en Tanzanie. Ses prévisions sur la préparation d’attentats d’ampleur aux USA se confirmeront pus tard.
Après les attentats du 11 septembre 2001, Ali Soufan sera en première ligne dans la traque du chef d’Al Qaïda, Oussama Ben Laden. La CIA très réticente à partager ses informations finira par lui remettre toutes les informations dont elles disposent contre cette organisation terroriste.
Par suite, il jouera un rôle décisif dans la traque du commandement d’Al Qaïda. Son action permettra de déjouer plusieurs tentatives d’attentats notamment en 2002 en Israël.
Son parcours est retracé dans la formidable série « The Lomming Tower » interprété par Tahar Rahim.
Notre rencontre était l’occasion d’évoquer l’état de la menace dans le monde avec un focus sur l’Afghanistan, la Turquie et l’intervention militaire française dans la bande Sahélo-saharienne.
Ce fut un réel plaisir de l’écouter dérouler ses analyses et ses prévisions.