Malveillance informatique et vol de données chez un client

La cybercriminalité est un sujet qui anime régulièrement notre actualité. Récemment encore, le vol de plus de 160 millions de données de carte bleue pour un préjudice estimé à plus de 300 millions de dollars nous rappelle le caractère mondialisé de cette menace.

La banque franco-belge Dexia fait partie des victimes pour un montant d’environ 2 millions d’euros. Pour réaliser cette opération, les cybercriminels ont injecté des logiciels malveillants dans plusieurs entreprises. C’est grâce à cette technique que les malfrats ont collectée des données en nombre qu’ils ont, ensuite, revendues sur internet pour des montants entre 10 et 60 dollars en fonction de leur provenance. Il ne restait plus qu’à réencoder les données sur des cartes vierges puis faire son shopping…comme si de rien n’était.

Il y a une urgence à diffuser un politique publique de protection des données en direction de nos entreprises.

Je livre à ce propos une excellente présentation de mon ami Jean Michel ICARD, Avocat associé chez PRAXES-AVOCAT. Ce document donne des outils efficaces à l’avocat pour répondre à un vol de données chez un client. Nul doute que les avocats présents au campus du Barreau de Paris qui s’est tenu début Juillet à l’UNESCO ont dû apprécier.

Voir le rapport

Cet article a été publié dans Médias. Bookmarker le permalien. Les commentaires et les trackbacks sont fermés.
  • Publications